Piscine en béton : les différents modes de construction

Piscine en béton

Publié le : 10 novembre 20164 mins de lecture

La piscine en béton est surtout réputée pour sa résistance, et il existe trois techniques de construction pour ce type de piscine : la technique du béton coulé, celle de béton projeté et enfin béton maçonné. La construction de piscine en béton offre plusieurs possibilités de choix en matière de forme du bassin.

La technique du béton coulé

La technique du béton coulé comme son nom l’indique consiste à  couler du béton dans un coffrage préalablement mis en place. Ce coffrage peut être en bois mais aujourd’hui on utilise plus le coffrage perdu parmi les plusieurs choix existants. Ce procédé est très usité de nos jours car nombreuse sont les piscines en kit qui l’utilisent. La structure du bassin est formée par les panneaux modulaires assemblés qui constituent le coffrage. Les panneaux modulaires sont généralement fabriqués avec des matériaux légers qui permettent de les manipuler facilement (tôle galvanisée, polystyrène, résine synthétique, … .Les coffrages en effet existent en plusieurs formes qui permettent d’obtenir des piscines aux formes variées. Pour éviter les bulles d’air, dommageables à cette structure et pour qu’elle soit monobloc, il est préférable de couler les parois et le radier en une seule fois.

Dans le même thème : Construire une piscine : la méthode traditionnelle

La technique du béton projeté

La technique de béton projeté nécessite l’intervention d’un professionnel qui détient les secrets de cette construction, d’où le tarif des travaux plus élevé que celui du béton coulé. Certes, aussi nommé gunitage, la technique de béton projeté est notamment utilisée pour la construction d’ouvrage de grande envergure. Cette technique consiste à projeter du béton sous haute pression sur un treillis métallique (le ferraillage). Avec cette technique, il n’y aura pas de formation de bulle ni de poche d’air car la construction elle-même assure une parfaite solidité de la structure. On peut également réaliser une structure monobloc en parfait étanche avec le béton projeté, ce qui donne la possibilité d’utiliser le revêtement de son choix : carrelage, enduit, mosaïque…

La méthode Parpaings

La technique de construction d’une piscine en béton maçonné ou méthode parpaings consiste à utiliser du parpaing ou moellon pour monter une piscine avec des parois solides et résistantes. Schématiquement, après le terrassement, les maçons vont couler une dalle de béton puis monter les murs en parpaings. Une armature aux poteaux verticaux sera placée à chaque angle du bassin et sur les côtés, pour solidifier ensuite la construction. Le problème avec cette méthode c’est qu’elle prend du temps, voire plusieurs mois, et nécessite un savoir-faire bien particulier tout comme la construction en béton projeté. C’est pour cela qu’il est préférable de faire appel à un professionnel ou entreprise de maçonnerie ou pisciniste qualifié avec maître d’œuvre, pour entreprendre les travaux.

Plan du site